fbpx
Articles

Mon enfant intérieur

On a tous au fond de nous, même bien caché, notre âme d’enfant… Cette petite voix que l’on fait taire en devenant adulte. Celle qui parfois se réveille et nous fait faire ou dire des choses insensées !

Le défi du jour : Venir réveiller notre âme d’enfant et la laisser s’exprimer !!

Qui se souvient de quel genre d’enfant il était petit ? Quels étaient nos rêves ? Nos envies ? Qu’est ce qui faisait briller nos yeux ?

Les enfants ont cette capacité et nous avions tous cette capacité, à vivre l’instant dans l’insouciance du lendemain, sans peur du regard de l’autre. Le passé, le futur n’existe pas, seul compte l’instant.

Résultat de recherche d'images pour "enfant"

L’enfant exprime ses ressentis, ses émotions, ses pensées sans ce qu’on appelle en psychologie le “filtre”. C’est à dire qu’il ne tient pas compte des conventions, de l’hypocrisie car ce sont des notions complètement inconnues. Il y a un rapport direct entre le vécu et l’émotion ou les paroles transmises. Le regard de l’autre n’a aucune importance, il n’est pas encore ou très peu formaté par le système environnant.

  1. Faire tomber le masque

Alors le premier conseil pour laisser s’exprimer notre âme d’enfant c’est de mettre de côté le regard de l’autre, on oublie les préjugés, les conditionnements, les formatages. On laisse tomber le masque de l’adulte civilisé, du rôle sérieux que la société nous laisse porter au quotidien et on y va on lâche tout ! On dit stop même quelques instants à la “normalité”.

2. Redécouvrir le monde

Comme un enfant qu découvre pour la première fois les choses, retrouvons cet émerveillement des choses même les plus simples ( le dégradé de couleur d’un couché de soleil, les premiers flocons de neige qui tombent… )

3. Se reconnecter aux activités simples

Coloriages, musique, jeux de construction ou de société, bonhomme de neige … donc pourquoi ne pas se reconnecter à ces activités simples qui nous faisaient tant plaisir petit ? Retrouver ces sensations de plaisir simple de la vie

4. Libérer les mots

Quand on grandit, on a tendance à modifier notre vocabulaire, notre façon de parler. Parfois même en fonction de notre métier nous adoptons un jargon particulier. Et puis, on ose plus dire ce que l’on pense vraiment par peur de blesser, de choquer, d’être trop intrusif … et même nos émotions se dissimulent derrière un sourire “social”.

Pour libérer notre enfant intérieur, il faut qu’il s’exprime … alors laissons le s’exprimer sans filtre. Tu ressens une envie de crier à la terre entière que tu es heureux ou malheureux ? Alors vas-y ! Tu ressens une envie de rire aux éclats ou de pleurer à chaudes larmes, vas-y …

5. Activer l’enfant du passé

Je ne suis pas trop adepte des technique ressassant le passé. L’important est le présent. Mais des fois repenser aux choses que nous aimions faire petit peut réactiver notre enfant intérieur:

  • quel dessin animé aimais-tu regarder ?
  • quelle était ta chanson préférée ?
  • quel est ton jeu préféré ?
  • avais-tu un doudou ou une peluche fétiche ?
  • ta sucrerie préférée ?

Voilà de quoi se remémorer de bons souvenirs …

Résultat de recherche d'images pour "enfant qui joue"

Alors aujourd’hui, on réveille notre enfant intérieur, on le remercie d’être toujours présent et surtout on lui promet de ne pas l’oublier et de venir le chatouiller quelques fois juste pour le plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Suis moi sur les réseaux

Facebook