Développer son potentiel

La pleine conscience

Vous avez certainement déjà entendu parler de la méditation de pleine conscience… mais qu’est-ce que la pleine conscience exactement?

On entend beaucoup de chose à ce sujet mais cela reste peut-être un peu flou pour vous. Alors voici un petit article qui pourra j’espère vous éclairer à ce sujet.

De l’inde à chez nous

La pleine conscience vient du sanskrit (langue indienne) qui signifie « attention juste« . Elle désigne ainsi une conscience vigilante de ses pensées, ses actions et ses motivations. Elle est essentielle pour l’éveil spirituel.  (Selon la définition Wikipédia)

En occident, la pleine conscience est devenue une thérapie ayant pour but de réduire le stress…

Le principe de la méditation de pleine conscience 

Le principe est simple: ramener son attention sur le moment présent, examiner les sensations qui se présentent dans notre esprit. Elle permet de se rendre compte si la sensation examinée est permanente ou non.

C’est un véritable entrainement de l’esprit pour nous occidentaux, à rester présents à ce qui nous arrive à chaque instant.

Cela peut donc paraitre simple sur le papier mais en pratique voilà que ça se complique.  Notre cerveau n’a pas cette habitude de se fixer sur une seule chose. Il a toujours tendance à vagabonder, à passer d’une idée à l’autre, à ruminer le passer, à élaborer des plans pour le futur… 

Lorsque l’on se concentre c’est le plus souvent sur quelque chose d’extérieur. La méditation de pleine conscience nous demande au contraire  de se concentrer sur soi, sur ses sensations, ses émotions. 

 

En pratique ? 

Il y a toujours 1000 questions qui nous viennent à l’esprit lorsqu’on veut essayer la méditation :

  • ➡️ à quel moment de la journée dois-je pratiquer ? 
  • ➡️ quelle posture adopter ? 
  • ➡️ combien de temps méditer ? 
  • ➡️ musique ou non ? 

La première règle à appliquer : écoute-toi !!!

Nous fonctionnons tous différemment, nous avons tous un rythme et des habitudes différents . Alors il n’y a pas de règles

1. Quand pratiquer la méditation ? 

Alors si vous ne savez pas trop à quel moment pratiquer, il faut tester. Le matin au réveil, le soir avant de s’endormir, pendant la pause déjeuner… Il faut essayer différents moments pour savoir lequel nous convient. 

Une fois que vous avez trouvé le ou les moments idéaux alors installez un rituel. 

2. Dans quelle posture pratiquer ?

Là encore, pas de secret : tout dépend de vous !  Il n’y a pas de règles, de meilleure posture. 

Que ce soit assis en tailleur, sur une chaise, allongé ou même en marchant… Ce n’est pas la posture qui fait la qualité de la méditation et de la concentration. 

Les personnes kinesthésiques qui ont besoin de mouvement pour apprendre, et se concentrer par exemple, préfèrerons pratiquer en mouvement.  Du coup, on peut imaginer méditer en marchant, en pratiquant du yoga, du tai-chi … 

3. Combien de temps méditer ? 

Au début, il va certainement être difficile de pratiquer longtemps car l’esprit va vouloir vagabonder, les images mentales vont se bousculer … 

Alors quelques minutes valent mieux que rien du tout. On peut comparer la méditation avec une pratique sportive : il vaut mieux pratiquer un petit peu avec régularité que beaucoup de façon décousue. 

C’est sur qu’au début, nous tiendrons 2, 3, 5 minutes et avec l’entrainement nous pourrons être étonnés de méditer 45 minutes et même plus ! 

4. Musique ou  non ?

Que vous inspire la musique ? Que vous procure la musique ? Est-ce qu’elle vous détend ou vous fait réfléchir ? 

Au début, je méditais avec un fond musical car cela m’aidait à me mettre dans la bonne énergie, elle m’aidait à lâcher-prise, à me détendre plus rapidement et à me mettre dans la bonne ambiance. Avec la pratique, elle n’est plus nécessaire même si des fois j’aime me refaire des séances avec musique. C’est à vous d’essayer ! 

Quels en sont les bienfaits de la méditation?

Je ne vais pas tricher mais juste te dire ce que ça m’a apporté personnellement la méditation de pleine conscience en quelques points : 

Pour conclure, on ne se met pas la pression ! On essaie, on tente, on explore… Si la pratique semble toujours aussi floue alors je te propose d’en vivre une pour t’en faire ta propre opinion : 

Bonne pratique et à très vite pour d’autres astuces et conseils pour un quotidien plus serein …

BONUS : 

Si la médiation pour débutant est déjà acquise alors je te propose celle-ci : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suis moi sur les réseaux

Facebook