Développer son potentiel

Comment se débarrasser des pensées négatives ?

combattre les pensées négatives
Combattre les pensées négatives

Les pensées négatives prennent place dans notre esprit et nous freinent dans nos objectifs, nos envies, notre développement personnel. On entend souvent des phrases du genre : « Je n’y arriverai jamais« , « Je ne suis pas doué(e)« , « Les autres sont mieux que moi« , « Je n’ai pas de chance » …. Elles viennent généralement de nos croyances. Mais quelles sont nos croyances et d’où viennent elles ?

LES CROYANCES, le départ des pensées négatives

Nous créons 60 000 pensées par jour ! Les pensées récurrentes s’inscrivent dans le subconscient et deviennent des croyances. Nos croyances font ce que nous sommes et imprègnent nos comportements. Les croyances sont des pensées que nous considérons comme vraies. Alors quand on pense que 80% de nos pensées sont négatives, il y a de quoi s’y intéresser pour changer les choses !

Nos croyances peuvent également venir de ce que nous entendons depuis notre tendre enfance. Nous grandissons avec ce qu’on appelle des « étiquettes » qui finissent par nous définir. Qui n’a jamais entendu un enseignant, un parent définir un enfant de « trop timide », « d’hyperactif », « pipelette », ou quelque autre adjectif ? Ces étiquettes deviennent des croyances souvent limitantes qui nous empêchent de sortir de notre zone de confort.

nous grandissons avec des étiquettes

Identifier les croyances limitantes

Pas toujours évident d’identifier ces croyances car nous avons appris à vivre avec elles. Elles font même parties intégrante de notre personnalité.

Prenons l’exemple d’un enfant qui a grandit avec l’étiquette d’un enfant « trop réservé, timide » … Il a grandit en pensant qu’il n’aura jamais la capacité de devenir leader, dirigeant, formateur, conférencier car il a ancré dans son subconscient qu’il est réservé et timide et il se retrouve bloqué dans cette « boite » étroite. Mais est-ce la réalité ? Un enfant timide et réservé est-il condamné à l’être tout sa vie ? N’a t’il pas la capacité de progresser, de changer, d’évoluer ?

Mais cela fonctionne avec toutes sortes de croyances. J’aime prendre l’exemple de l’enfant qui nait dans une famille avec une certaine conviction religieuse. Pour lui c’est LA vérité, la façon de vivre, il ne se pose pas de question car c’est une évidence, une croyance… Jusqu’au jour où son esprit s’ouvre aux autres, sa curiosité se dévoile et il se fait doucement sa propre idée. Il décidera alors de rester dans la religion de son enfance, soit il deviendra athée ou changera de religion. Lorsque l’on prend du recul sur les choses, on peut alors décider de changer les choses ou de rester car cela nous correspond.

La puissance de nos pensées

la puissance de nos pensées positives

Notre esprit ne fait pas la différence entre le réel et l’imaginaire. C’est-à-dire que les pensées ont une action sur notre réalité. Il est alors important de prêter attention à nos pensées. Si nous voulons être heureux alors nos pensées doivent être positives !

Nous sommes seuls maitres de nos pensées et de leurs conséquences. Si nous nous apercevons que nos pensées ne sont pas adéquates, nous pouvons les modifier.

Négatif vs Positif

changer les pensées négatives en positives

Si nous souhaitons nous débarrasser de pensées négatives, encore faut-il en prendre conscience pour ensuite les modifier. Voici ce que je t’invite à faire :

1 / Prendre le temps d’observer ses pensées

Il est important de prendre conscience de ses pensées surtout celles qui reviennent sans cesse. Vérifions nos pensées pour savoir si elles sont fondées, justes et vraies : si elles peuvent rester des croyances.

2 / Comprendre ce qui déclenche nos pensées négatives

Les pensées négatives qu’elles soient devenues habitudes ou qu’elles soient passagères, elles sont déclenchées par notre environnement : une musique, une rencontre, une lecture, une émission télévisée peu importe. L’important c’est de définir qu’est ce qui déclenche ces pensées.

3 / Modifier ses pensées

Une fois que les pensées négatives sont définies et repérées, il est temps de les modifier en pensées positives.

Comment faire ? On évite les formulations négatives, les préjugés, les a priori et surtout les généralités !

Les « toujours », « jamais », « je dois », « il faut que », « tous les … sont … » sont à bannir !

4 / Bien s’entourer

Il est important d’être bien entouré. Les personnes négatives ont tendance à transmettre leur négativité. Il est préférable de s’entourer de personnes positives, optimistes, joyeuses, motivantes pour garder le cap.

Pour conclure :

Nos pensées sont puissantes et nous sommes seuls à pouvoir agir sur elles. Seuls à décider si elles deviennent croyances ou non, seuls à décider si elles sont vraies ou non.

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec notre pensée, nous bâtissons notre monde. »

Bouddha
Positive attitude

Pour avoir encore plus de conseils et d’astuces pour un quotidien plus serein… Rejoignez moi sur les réseaux

Facebook / Instagram / Pinterest / YouTube

error

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suis moi sur les réseaux

Facebook