My Zen Family

Mon enfant a peur, que faire ?

La peur est une émotion très forte et qui nous tétanise, nous fait perdre tous nos moyens, qui nous empêche d’avancer… Qu’en est-il de la peur de notre enfant ? Comment faire face à ses peurs ? Comment le rassurer ? Comment comprendre ce qu’il se passe en lui ?

Une émotion comme les autres

Si tu es parent, tu as très certainement déjà été réveillé en pleine nuit à cause d’un cauchemar de ton petit. Ou alors as-tu déjà remarqué ton enfant se cacher derrière toi quand il rencontre un nouveau visage… Bien des situations mettent en évidence la peur de l’enfant.

La peur est une émotion essentielle pour notre survie. Elle est liée à notre besoin fondamental de sécurité. Elle nous sert à mettre le corps en alerte en cas de danger, de menace.

En général c’est l’inconnu, le nouveau qui fait peur. Nouvelles rencontres, nouveaux lieux, nouvelles situations … Dès que l’on se sent en insécurité car nous ne pouvons pas contrôler notre environnement, alors le corps se met en mode « peur ».

Comment t’es-tu senti le premier jour dans ton entreprise ? Comment t’es tu senti à ton premier rendez-vous amoureux ? Certainement, très partagé entre excitation et stress ? Envie de prendre ses jambes à son cou dans certaines situations mais une terrible curiosité qui nous anime.

Voilà ce qu’est la peur ! C’est cette réaction que nous avons face au « nouveau ». Des fois la curiosité est plus forte alors la joie prend le dessus mais dans d’autres cas, la peur nous tétanise. Pas évident à gérer cette émotion.

Comment l’enfant vit-il la peur ?


Pour l’enfant, « chaque émotion est une véritable tempête » dit à très juste titre Isabelle Filliozat.

Tout est nouveau pour le tout petit. Chaque jour est une nouvelle expérience, un nouveau challenge. Il croise de nouveaux visages, de nouveaux objets, de nouveaux espaces, découvre de nouvelles saveurs …. STRESSANT non ? C’est comme si il vivait un nouvel entretien d’embauche chaque jour !

L’inexpérience de l’enfant fait qu’il a sans cesse besoin d’être rassuré, mis en sécurité. Il n’a aucun moyen de rationaliser sa peur.

C’est de la comédie !

J’entends souvent cette phrase dans la bouche des adultes lorsque leur enfant pleur, se cache, n’arrive pas à s’endormir le soir…

« NE FAIS PAS TA CHOCHOTTE !  » , »MAIS CA NE FAIT PAS PEUR CA! « , « ARRETES D’AVOIR PEUR DE TOUT COMME CA ! »

Non !!!! Ton enfant ne fais pas de comédie. NON !!! Ton enfant ne fais pas exprès d’avoir peur !

La peur est essentielle au développement de l’enfant. C’est grâce à cette émotion que l’enfant apprend qu’il est une personne à part entière, dissocié de sa maman. C’est grâce à la peur qu’il va forger sa confiance en lui et qu’il va grandir.

A chaque âge sa peur :

8 mois environ : angoisse de séparation

1 an : peur des bruits (aspirateur, téléphone…)

18mois : peur du noir, des monstres

Entre 2 et 4 ans : peur passagères (animaux, clown, père noël…)

De 5 à 12 ans : peur associée à un évènement particulier ou encore des peurs liées à ce qu’il peut voir ou entendre autour de lui.

Comment accompagner l’enfant dans son émotion ?

  • Prendre au sérieux chaque peur !

Chaque peur est importante pour l’enfant même si du point de vue de l’adulte cela te parait complètement hallucinant. Eviter du coup les phrases du genre « arrêtes d’avoir pleur », « ça ne fait pas peur » ! L’enfant est incapable physiquement et psychiquement de contrôler sa peur.

  • L’encourager à parler de ses émotions

Essayer de lui faire dire ce qu’il ressent. En fonction de l’âge de l’enfant, on peut utiliser des jeux, des livres, …Créer des rituels pour le rassurer

  • Se rappeler de nos peurs d’enfants pour avoir plus d’empathie

Comment étions-nous petit ? Quelle peur avions-nous ? Essayer de se reconnecter à notre enfant intérieur pour manifester plus d’empathie. Il sera plus facile de comprendre notre enfant et de l’aider.

  • Créer des rituels

Souvent les peurs se manifestent le soir… Il est important de ritualiser le coucher pour rassurer l’enfant.

Mais surtout n’oublions pas que les enfants sont de véritables éponges émotionnelles. Où en est tu avec tes peurs ? Difficile d’accompagner son enfant sur la gestion de l’émotion si nous même nous avons encore quelques peurs dans le tiroir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suis moi sur les réseaux

Facebook